Les secrets de l’île Saint-Honorat au large de Cannes

Vous vous demandez quelle Île de Lérins visiter lors de vos prochaines vacances. N’allez pas chercher loin. Rendez-vous juste sur l’ile Saint-Honorat. Allez à la découverte des secrets de cette île au large de Cannes. Le plaisir est assuré, vous bénéficierez en plus d’un trajets en bateau pour vous mener sur l’île.

L’histoire des îles de Lérins

L’île de Saint-Honorat se situe au niveau de l’archipel de Lérins plus précisément au large de Cannes. Elle appartient à une communauté de moines cisterciens. Honorat d’Arles avait fondé un monastère pour la quête spirituelle. C’est l’un des très anciens sites monastiques en Europe. Les moines qui y vivent, protègent toute sa tranquillité ainsi que différents secrets viticoles du vignoble.

L’ile Saint-Honorat est une pépite de la nature et de la mer où l’on peut passer une journée presque hors du temps. Les moines cisterciens se sont installés sur ce coin de paradis depuis l’an 410. Ils produisent principalement un vin réputé.

Ils observent en outre la règle de Saint Benoît qui est faite de travail et de prières. La retraite enchanteresse est réalisée par 21 frères croyants dont l’âge varie de 29 ans à 89 ans. Cette île est située juste en face du Palais des Festivals qui abrite le célèbre Festival (du cinéma) de Cannes.

Les îles de Lérins constituent une petite langue de terre de couleur rouge. La pinède rebrodée de vignoble a pour dimensions 1 500 m sur 450 m. Elle est logée à peine à 1 kilomètre de la côte azuréenne.

Une petite parenthèse de paix et de calme

Les touristes et autres visiteurs débarquent pour y passer quelques heures ou toute une journée loin des bruits de la ville. Ils viennent se prélasser aux doux rayons de soleil de Saint-Honorat. Ils viennent se requinquer loin du tumulte des différentes villes azuréennes.

On y découvre une autre facette de la vie en nature sur les sentiers de l’île grâce au guide, le maître de chai, le Frère Marie ou même par des laïcs passionnés de l’histoire très riche de Saint-Honorat et formés par différents moines.

Les trajets en navettes entre Cannes et les iles de Lérins sont une bonne occasion pour découvrir une facette autre de Cannes constituée de sous-bois des pins d’Alep, de plages sauvages, de monastères classés en monuments historiques, de jolies chapelles de pierre, de citernes en bois et de fours à boulets datant de Napoléon.

La balade est très agréable au cours du printemps. En ce moment, les murs énormes de guingois de l’ancienne tour du monastère chancellent sur la mer transparente avec l’air léger. Durant cette période, les coteaux sont couverts de vignes emplissant du coup le paysage de géométries de couleur verte assez tendre.

ile saint honorat iles de lerins cannes

À la découverte des secrets divins du vin

Les moines en matière de secrets sur le vin sont intarissables. Il est temps de les rejoindre sur ce vignoble d’une superficie de 8,5 hectares. Il est cultivé de façon ancestrale sur les sols de type argilo-calcaire avec cette certaine alchimie entre l’ensoleillement et l’influence de la mer.

Les moines produisent des vins de chardonnay, de syrah, de mourvèdre et autres. Ce sont des vins très recherchés par plusieurs grands chefs étoilés. Il est produit au cours de chaque année 35 000 bouteilles. Chacune des cuvées possède son nom. Il peut s’agir de Saint-Honorat, de Saint-Sauveur, de Saint-Pierre, de Saint-Césaire et autre.

Une retraite singulière entre la dégustation et les prières

Sur l’île Saint Honorat, les dégustations sont organisées par les moines que ce soit dans leur extraordinaire jardin ou sous les oliviers centenaires.

Vers la fin de la journée, les moines reçoivent les touristes et autres visiteurs désireux de vivre un instant spirituel dans l’église de l’abbaye. La messe qui est dite est unique en son genre. Le chant des moines s’élève au niveau de la grande nef. Il est repris avec harmonie par tous les hôtes du monastère. Cela constitue un réel moment de paix loin de l’agitation de la vie moderne.